Roissy et Nice vont tester le PNR à la Française

Le PNR, Passager Name Record, que vient de décider la Communauté Européenne, sera testé dans un premier temps et dès cette semaine à Roissy et Nice. En français, le PNR s’appellera officiellement DP (Dossier contenant les données personnelles d'un voyageur que recueillent les entreprises de transport lors de la délivrance de billets) comme le souhaite le Ministère de l’Education Nationale.

L’expérience mise en place cette semaine dans les conditions réelles ne concernera pas directement les passagers mais devrait permettre de tester la procédure du côté des services de police et déterminer l’organisation des datas récoltées. Selon Le Figaro, seules 8 compagnies participeront dans un premier temps à l’expérience : Air France, Delta Airlines, Air Transat, Etihad, Emirates…

A terme, l’ensemble des compagnies qui travaillent en France sera relié à un organisme central dont la mission sera d’analyser et de vérifier, en temps réel, les données transmises. De puissants algorithmes permettront de comparer les informations pour établir, en fonction du paramétrage, des profils douteux ou dangereux. Autre avantage du système, les datas une fois traitées apparaitront sur l’écran des forces de l’ordre présentes aux guichets des aéroports permettant ainsi, en cas de doute, une intervention rapide de la Police Aux Frontières.

Si l’expérience est concluante, elle sera étendue, dès la fin de l’année, sur l’ensemble du territoire. Selon des sources au Ministère de l’Intérieur, le système devrait autoriser une reconnaissance rapide des profils à risque. Pour l’heure, selon Bernard Cazeneuve, le Ministre de l’Intérieur, "C’est l’urgence sécuritaire qui doit piloter cette expérience afin que le système soit mis en place le plus rapidement possible".