[Expo2020Dubaï] Avec l’hôtel SLS, Accor s’offre un doux bail

377

Propriété depuis peu du groupe Accor, l'hôtel SLS vient d'ouvrir cette année à Dubaï. Culminant à plus de 300 mètres, il s'impose déjà comme un haut-lieu d'une dolce vita lifestyle, fun, chic... et business friendly.

En novembre 2020, en plein marasme pour l'industrie hôtelière, l'hôtelier français, septième hébergeur du monde, avait marqué les esprits en acquérant le groupe SBE. Après le rachat de 50% des parts de l'Américain lifestyle en 2018, l'entreprise dirigée par Sébastien Bazin avait déboursé 300 M€ pour s'emparer des parts restantes (ce qui correspond avant tout au montant des dettes à éponger). Un joli coup.

SBE, ce sont avant tout des hôtels (SLS, Mondrian et Delano, notamment) mais aussi des restaurants ou des nightclubs. Parmi les ouvertures marquantes qui devaient suivre le rachat de SBE par Accor, celle du SLS Dubaï était particulièrement attendue. Elle a eu lieu au printemps dernier, mais c'est cet automne, à l'occasion de l'Expo universelle qui se déroule à Dubaï depuis le 1er octobre et jusqu'au 31 mars 2022, qu'il entend prendre son rythme de croisière (de luxe).

Luxe, certes, mais avec la SLS touch : un brin d'humour, voire d'espièglerie, constitue la marque de fabrique de la marque. Ainsi ces ascenseurs tapissés de "faux clients" qui font que nous n'y sommes jamais totalement seuls, ce casque audio géant qui trône dans le lobby pour les amateurs de selfies "perspective" (notre photo) ou encore ce canard "en plastique" mais en métal en fait, sur une idée de Philippe Starck, qui orchestre ces petites distorsions design.

 

Attendue cette ouverture, car ce neuvième établissement SLS est le premier à s'ériger en dehors des Etats-Unis. Et il le fait sur 336 mètres, le long de plus de 70 étages, soit 36 mètres plus haut que la Tour Eiffel, autant dire un des plus beaux points de vue sur la skyline dubaïote. Dubaï, cette cité-Etat de tous les superlatifs, qui n'aime rien tant que les records du monde; SLS en ajoute un : plus haute piscine à débordement du monde (notre photo), ça ne s'invente pas.

Les 270 chambres et appartements de la tour géante permettent de prendre son bain dans des conditions vertigineuses (notre photo), de travailler et de se reposer sans qu'une des activités ne parasite l'autre : autre élément identitaire des SLS, le bureau est toujours placé derrière la tête de lit.

La présence systématique de cet élément de mobilier révèle la volonté de l'établissement de s'attacher la clientèle business. Aussi bien en individuel, qu'en groupe. C'est un Français, Hugues Besnier, qui est en charge des Banquets Operations. Il y a de quoi faire pour des événements réunissant jusqu'à 300 personnes (voir le détail ci-dessous). 

Enfin, l'établissement compte pas moins de six bars et restaurants dont un petit bar à caviar, le restaurant Privilège sur le rooftop offrant un panorama forcément époustouflant, un paradis de la viande maturée à la Carna by Dario Cecchini. Mention spéciale pour l'Italien Fi'lia dont la jeune cheffe palestinienne, Sara Aqel, accomplit de petites merveilles en cuisine et vient en parler en salle.