Durabilité – Pourquoi SAP Concur promeut le « nudge », comment Safran l’applique

613
Durabilité - Pourquoi SAP Concur promeut le

Suite à une étude, SAP Concur auprès de 2500 travel managers et voyageurs d'affaires, SAP Concur sort une série de préconisations visant à inciter les collaborateurs à voyager de manière durable. Dans un Mini Live organisé par CDS Groupe, avec la participation de DeplacementsPros, Arnaud Vergès, de Safran, explique comment son entreprise à choisi d'actionner ce fameux levier "nudge". En exclusivité, les préconisations de SAP Concur, et le témoignage de Safran.

C'est un terme qui a fait florès il y a deux ou trois ans puis qui a un peu disparu des écrans. Pourtant si le terme de "nudge" est aujourd'hui moins employé, la stratégie qu'il recouvre - inciter plutôt que contraindre pour faire changer les comportements - apparaît comme la plus adaptée quand il s'agit de durabilité dans le voyage d'affaires. C'est du moins ce qui ressort d'une étude SAP Concur.

Le SBT considère en effet qu'il faut inciter à la bonne action en la facilitant. Il l'illustre ainsi : "Si une cantine place son stock de fruits et de salades à hauteur des yeux ou le long de
la file d'attente vers la caisse, il y a beaucoup plus de chances que les employés choisissent de les acheter. De même, si une ville dispose d'une infrastructure de pistes cyclables bien développée et qu'une entreprise investit dans des douches et des vestiaires de qualité, il sera plus facile (et donc plus probable) pour les employés d'abandonner la voiture et d'opter pour le vélo pour se rendre au travail."

En matière de décarbonation des voyages, il ne s'agit pas forcément, explique SAP, d'abandonner les leviers traditionnels que sont notamment les campagnes d'information, les appels, les incitations financières ou les interdictions, mais d'y ajouter (et de faire la part belle) au biais "nudging". Plusieurs pistes sont esquissées :

  • Accroître la visibilité : en ajoutant une note sur le développement durable à la page d'accueil de l'outil de réservation ou au cours du processus de réservation lui-même, des messages tels que "Vous prévoyez de prendre l'avion pour vous rendre dans le pays. Veuillez envisager de réserver un train à la place". Ou même en cours de voyage en informant les voyageurs qui arrivent dans certains aéroports qu'il existe un train express
    le reliant au centre-ville.
  • Mieux informer : au cours du processus de réservation, par exemple, les entreprises peuvent fournir des informations sur les émissions de CO2 pour toutes les options de transport disponibles, y compris une comparaison entre le train et l'avion.
  • Opter pour les bons paramètres par défaut : lorsqu'il s'agit de prendre une décision simple avec un appareil technique, les gens ont tendance à choisir l'option par défaut. L'option de tri par défaut tenant compte des émissions dans l'outil de réservation de voyages peut donc avoir un impact réel sur la façon de voyager.
  • Modifier les normes sociales : il s'agit ici de jouer sur l'influence du comportement des uns sur celui des autres. Ainsi, favoriser une culture dans laquelle le choix le plus durable semble être la norme peut avoir un impact puissant sur l'encouragement des autres à suivre.

A l'occasion du dernier IFTM Top Resa, CDS Groupe a organisé plusieurs "Mini Lives", préludes à son Grand Live de janvier prochain, avec plusieurs acteurs de l'industrie du voyage d'affaires. L'un d'eux, auquel DeplacementsPros a participé, réunissait Sylvain Muller, directeur produit "Durabilité" chez SAP Concur et Arnaud Vergès, en charge du global business travel chez Safran. Entre fournisseur et client, les rôles se sont naturellement distribués : Sylvain Muller exposant les principes du nudging, quand Arnaud Vergès en détaillait leur mise en application dans son entreprise...