Microsoft veut rendre les voyages d’affaires de ses employés non polluants

Dans une démarche visant à réduire ses émissions de carbone, Microsoft a annoncé jeudi 22 octobre qu’elle achèterait des crédits pour du carburant d’aviation durable (SAF) afin de couvrir les déplacements sur les lignes aériennes les plus fréquentées par ses employés lors de leurs voyages d’affaires.

Le géant de la technologie achètera des crédits SAF à la société néerlandaise SkyNRG, pionnière et leader mondial du carburant aviation durable, et les livrera au système de ravitaillement en carburant utilisé par Alaska Airlines.

Les employés de Microsoft qui voyagent entre leur siège social mondial à Redmond, Washington, et la Californie sur Alaska Airlines prendront des vols plus durables grâce à l’utilisation du SAF pour couvrir leurs voyages d’affaires, a déclaré la société dans un communiqué. L’accord s’applique aux émissions de CO2 des déplacements des employés de Microsoft entre l’aéroport international de Seattle-Tacoma et l’aéroport international de San Francisco, l’aéroport international de San Jose et l’aéroport international de Los Angeles.

Microsoft s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de développement durable, notamment l’engagement d’être négatif en carbone d’ici 2030 et de retirer de l’environnement, d’ici 2050, plus de carbone qu’il n’en a émis depuis sa création.