Partenariat Concur : Ryanair va chercher le voyageur d’affaires

1555
Partenariat Concur : Ryanair va chercher le voyageur d'affaires

Avec l'outil Concur Triplink, Ryanair se rend "business travel friendly"...

Le communiqué de presse de Ryanair prétend annoncer une information "ground-breaking". A défaut que le sol se dérobe sous nos pieds à sa lecture, ce partenariat entre la compagnie irlandaise et l'acteur "travel&expense" (T&E) est effectivement important : dédiée historiquement au loisir, la lowcost vise ici clairement la clientèle d'affaires. 

S'agit-il pour autant d'une révolution dans sa pratique commerciale et sa stratégie de distribution ? Non. Parce que cette dernière à toujours été de privilégier le lien direct entre l'acheteur et la compagnie. Or, contrairement aux apparences, ce sera toujours le cas, même lorsqu'on aura recours à Concur TripLink pour réserver du Ryanair. 

En effet, concrètement, cet outil particulier est une interface qui permet, dès lors que l'entreprise cliente (ou sa TMC) et le fournisseur en sont équipés (c'est donc désormais le cas de Ryanair), "de réserver sur le site de ce dernier et que la data T&E soit transférée sur les outils comptables de l'entreprise ou de sa TMC", comme nous le précise Guillaume Ridolfi, Sales director de SAP Concur.

Transfert de données

En d'autres termes, Triplink offre la possibilité d'intégrer aux outils T&E d'une entreprise les données d'un voyage réservé sur le site dédié du fournisseur. SAP Concur a conclu des partenariats de ce type avec Uber, la SNCF ou encore Booking.com. La distribution est donc toujours directe mais, disons-le ainsi, "business travel friendly"...

Ryanair vise un objectif de 183,5 millions de passagers transportés en 2023 et, comme l'a récemment indiqué Dara Brady, directeur du marketing, de 300 millions en 2034... Et pour cela, la compagnie compte fermement sur la clientèle corpo pour remplir ses 3.300 vols quotidiens couvrant 230 destinations.