Aucune offre retenue : Aigle Azur, c’est fini !

La présidente du tribunal de Commerce d’Evry a annoncé dans un communiqué qu’«aucune des offres de reprise» n’avait été retenue pour Aigle Azur.

Sonia Arrouas a regretté «les désistements ou les absences d’offres concrètes, l’absence de moyens financiers des candidats crédibles» ainsi que «l’indétermination de la provenance des fonds» et «l’irrecevabilité de certaines propositions». Aigle Azur, créée par Sylvain Floirat en 1947, met fin à son activité ce vendredi à minuit. Ses onze avions ne volent plus depuis le 7 septembre. L’entreprise a été mise en liquidation la semaine suivante. La seconde compagnie aérienne française a transporté 1,88 million de passagers l’an dernier, surtout vers l’Algérie, ainsi que sur le Portugal, le Liban, la Russie, la Chine, l’Italie, le Brésil et le Mali. Cette faillite laisse sur le carreau quelque 1.150 personnes, dont 800 en France et 350 en Algérie