Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 17 Décembre 2015

350 millions d'amende pour Orange sur les téléphones fixes et mobiles



"Abus de position dominante", tel est le motif de l’amende record de 350 millions d’euros qui frappe Orange pour sa gestion sur le marché des entreprises, pour le fixe et pour le mobile. Malheureusement, les Mobility Managers n’en verront pas la couleur !



Orange se voit infliger cette amende "pour avoir mis en oeuvre quatre pratiques anti-concurrentielles sur les marché des services fixes et mobiles à destination de la clientèle "entreprise" depuis les années 2000", indique l'Autorité de la concurrence, qui précise qu’Orange "ne conteste pas les pratiques ni leur caractère anticoncurrentiel, ni enfin l'issue donnée à l'affaire, qu'il s'agisse de la sanction pécuniaire ou des injonctions destinées à rétablir immédiatement un fonctionnement concurrentiel du marché". Orange aurait mis en place des pratiques de fidélisation qui "ont pu empêcher les entreprises de faire jouer la concurrence et les dissuader de confier une partie de leur parc à un autre opérateur", explique l'Autorité dans son communiqué. Pour les services fixes, Orange est notamment sanctionnée pour "discrimination" envers les autres opérateurs dans "l'accès et l'utilisation d'informations issues de la gestion de la boucle locale cuivre issue de l'ancien monopole historique".

Orange est donc sanctionnée ce qui pourrait dissuader d’autres opérateurs de jouer ce jeu-là. Il reste que les entreprises, elles, doivent apprendre à faire jouer à plein la concurrence… pour autant qu’elles puissent le faire ! Mais n'auront pas de ristourne de la compagnie téléphonique pour ses erreurs passées.