Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


ADP fait le bilan des 4 jours de neige


Les aéroports parisiens n’ont pas échappé aux flocons et aux perturbations pendant l'épisode neigeux qui a touché la France du 18 au 21 janvier 2013. ADP a fait le bilan de ces 4 jours blancs, le 22 janvier 2012, maintenant que la situation est redevenue normale sur les tarmacs de CDG et Orly.



Aéroports de Paris LUIDER Emile LA COMPANY
Aéroports de Paris LUIDER Emile LA COMPANY
Après 4 jours d'intempéries, où les équipes du service hivernal d'Aéroports de Paris ont été mobilisées sans interruption, le gestionnaire des aéroports parisiens dresse le bilan suivant :

Aéroport Paris-Charles de Gaulle – 22 cm de neige cumulés
Sur les pistes, près de 1 200 opérations de dégivrage avions ont été menées. Il a également été nécessaire d’effectuer 27 déneigements de pistes, soit près de 400 km (distance entre Paris et Nantes en 2x2 voies). Le réseau routier du domaine de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle a également fait l’objet de plusieurs opérations. 2190 km de réseau routier ont été traités en 4 jours, soit plus qu'un aller-retour Paris-Berlin et 425 tonnes de sel ont été utilisées pour les routes et les abords des bâtiments.

Aéroport Paris-Orly - 17 cm de neige cumulés
Ici, ce sont environ 700 avions qui ont dû être dégivrés par les compagnies aériennes. 21 déneigements de pistes ont été faits pendant ces 4 jours ce qui représente près de 275 km, soit la distance entre Paris et Angers en 2x2 voies.
Pendant l’épisode neigeux, 640 km de réseau routier ont été traités à Orly, soit la distance entre Paris et Avignon et 100 tonnes de sel ont été utilisées pour le réseau routier et les abords des bâtiments.

Aéroports de Paris conclut en se félicitant «de l'excellente collaboration entre les équipes d'Aéroports de Paris, les services de l’État, dont la Direction Générale de l'Aviation Civile, les compagnies aériennes et en particulier Air France qui ont œuvré sur le terrain pendant ces 4 jours».