Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels

Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


AF447 : les parties civiles prévoient de nouvelles mises en examen


Le BEA a conclu pour l’accident de AF 447 en juin à des erreurs techniques et humaines. Mais pour les avocats des parties civiles, le rapport des experts judiciaires pointerait du doigt, lui, plus fortement le constructeur et la compagnie. Ils envisagent ainsi de nouvelles mises en examen.



AF447 : les parties civiles prévoient de nouvelles mises en examen
La justice a dévoilé le rapport des experts judiciaires aux familles des 228 victimes du crash du Rio-Paris d’Air France. Au terme de cette présentation, les parties civiles ont noté que «les torts n’étaient pas partagés». Me Alain Jakubowicz, avocat de l'association Entraide et Solidarité AF447, a confié AFP que «La responsabilité apparaît de plus en plus énorme de la part de l'avionneur, c'est-à-dire Airbus, et d'Air France». Deux entreprises mises en examen pour homicides involontaires en mars 2011. Il a ajouté «Airbus et Air France, leur sort est aujourd'hui scellé de mon point de vue, mais il peut très bien y avoir des mises en examen d'autres entités juridiques ou également de personnes physiques. Le dossier n'est pas clos avec la remise de ce rapport». Me Olivier Morice , avocat d'autres parties civiles, a commenté les derniers documents en assurant qu’ «il faut remonter à la responsabilité de ceux qui ont fabriqué des sondes Pitot défaillantes».