Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Aeroflot veut faire partie du Top 5 des compagnies européennes


Membre de SkyTeam, Aeroflot a de grandes ambitions pour son développement. Le PDG de la compagnie russe Vitali Saveliev a confié aux Échos, le 28 novembre 2013, que son entreprise cherchait à intégrer le Top 5 des transporteurs européens.



Aeroflot a un objectif précis «rejoindre le Top 5 des compagnies européennes et le Top 20 des compagnies mondiales, notamment en termes de flux de passagers» a expliqué son PDG Vitali Saveliev aux Échos. Si la compagnie russe n’exclut pas de faire des acquisitions, pour l'heure «Nous ne voyons pas de compagnies que nous souhaiterions acheter», précise t-il réaffirmant ainsi que les rumeurs de rapprochement avec Alitalia. sont fausses.
Pour le dirigeant, la compagnie rencontre un frein majeur dans ses projets de développement : l’insuffisance des infrastructures en Russie. «Il n'y a pas assez d'aéroports internationaux. Du coup, le taux de mobilité des Russes est trois à quatre fois moindre qu'en Europe et dix fois moindre qu'aux États-Unis», déplore t-il, remarquant également «Par ailleurs, nous sommes confrontés à la pénurie de pilotes et la loi, pour le moment, ne nous autorise pas à embaucher des étrangers». La compagnie russe souhaite également améliorer son image pour séduire les passagers européens grâce à une flotte jeune ou encore une nouvelle tarification.

Dobroliot : objectif international
Le grand projet d’Aeroflot pour 2014 est le lancement de sa filiale low-cost : Dobroliot. Le patron de l’entreprise a confirmé qu’elle prendrait son envol l’année prochaine. Elle débutera en reliant Moscou à 8 destinations russes, puis dans un second temps elle mettra le cap vers l’international. «Plusieurs lois doivent encore être modifiées afin d'harmoniser notre réglementation à celle de l'Europe sur les éléments clefs du système low cost, comme le fait d'autoriser la vente de billets non remboursables, la distribution payante de nourriture à bord, le transport non gratuit de bagages… », explique t-il.