Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France/KLM place Alitalia sous surveillance


C'est à New York où il était présent pour l'inauguration du nouveau salon business d'Air France qu'Alexandre de Juniac a confirmé que la compagnie observerait avec minutie les intentions d'Alitalia dans le cadre de SkyTeam.



Faisant allusion à l'entrée d'Etihad dans le capital du transporteur italien, le président d'Air France KLM a précisé que le respect des règles de la joint-venture était essentiel. Il n'a pas hésité à préciser qu'en cas de dérapage, il n'hésiterait pas à proposer la sortie d'Alitalia de l'Alliance. L'entreprise que le groupe franco/néerlandais a créé avec Delta et Alitalia pèserait, toujours selon Alexandre de Juniac cité par l'AFP, 13 milliards de dollars de chiffre d'affaires avec une rentabilité importante à deux chiffres.

Pour Air France, Etihad ne saurait utiliser SkyTeam pour se développer vers les États-Unis. Si la compagnie d'Abu Dhabi est toujours partenaire du groupe, il n'en demeure pas moins que sa présence, via Alitalia, dans l'alliance pourrait menacer les équilibres économiques. En ouvrant son hub à Rome pour servir de point de départ à la compagnie du golfe pour se rendre aux États-Unis, Alitalia (dont Etihad détient 49 % du capital) se mettrait en danger économique en se faisant exclure de l'Alliance. Pour autant, Alexandre de Juniac n'a pas souhaité anticiper l'avenir: il a affirmé clairement qu'il avait à ce jour toute confiance en Alitalia et aucune critique particulière à formuler.