Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Airbus invente l'avion électrique


Prix du pétrole, émission de CO2… l’aérien cherche des solutions pour s’affranchir du kérosène. Airbus Group travaille ainsi sur un appareil à propulsion électrique : l’E-Fan. Le petit avion-école a fait son premier vol de démonstration le 25 avril 2014. La technologie mise au point pourrait par la suite être utilisée pour des avions régionaux.



(c) Airbus Group
(c) Airbus Group
L’E-fan est un avion biplace de 6,7 m de long et de 9,5 m d'envergure. Il vole grâce à deux moteurs alimentés par des batteries au lithium-ion polymère de 250 volts. Il peut ainsi atteindre les 220 km/h pour une vitesse de croisière de 160 km/h. L’appareil en fibre de carbone fait partie des 34 projets de la "Nouvelle France industrielle" lancés en septembre 2013 par le gouvernement. Il a été imaginé par Airbus Group en partenariat avec Aero Composites Saintonge (ACS) de Royan (Charente-Maritime) et la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Plusieurs partenaires industriels, organismes de recherche et écoles de formation situées dans le sud-ouest y participent également.
Dans un premier temps, l’avion destiné à la formation des pilotes existera en 2 ou 4 places. Mais le groupe européen compte développer ses applications. «L'objectif dans les 20-25 ans est de construire l'avion régional de 90 places qui aura une autonomie de 3 heures», a expliqué Jean Botti, directeur général délégué technologie et innovation d'Airbus Group. Il estime en outre que la propulsion hybride est plus adaptée pour les gros porteurs. L'E-Fan devrait être lancée pour 2017-2018. Il sera assemblé près des pistes de Bordeaux-Mérignac.