Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 9 Novembre 2015

Bénéfices à + 65% pour Emirates au 1er semestre 2015-2016



Le chiffre d'affaires du groupe Emirates est en repli de 2,3% pour son premier semestre 2015-2016 en raison de l'appréciation du dollar américain, mais son bénéfice progresse nettement, attestant de solides performances financières.



Le chiffre d’affaires du groupe Emirates ressort à 46,1 milliards AED (12,6 milliards USD) pour les six premiers mois de l’exercice 2015-2016, soit un repli de 2,3 % par rapport aux 47,2 milliards AED (12,9 milliards USD) du premier semestre de l’année précédente, en raison principalement de l’appréciation du dollar américain par rapport aux autres grandes devises. L'effet change combiné à l'impact de certains conflits localisés, et la situation économique dans certaines régions du monde modèrent l''effet positif de la baisse du prix du carburant sur l'exercice 2015-2016.  
Le bénéfice semestriel du groupe a atteint des niveaux historiques, avec un résultat net en hausse à 3,7 milliards AED (1 milliard USD), soit une progression de 65 % en glissement annuel. La trésorerie du groupe au 30 septembre 2015 s’établissait à 14,8 milliards AED (4 milliards USD), contre 20 milliards AED (5,5 milliards USD) au 31 mars 2015. Cette évolution s’explique par les investissements en cours du groupe, principalement dans l’achat de nouveaux appareils, dans des projets d’infrastructures pour la compagnie aérienne et dans des rachats de sociétés. 
Au cours des six premiers mois, le groupe a poursuivi sa politique de recrutement : son effectif a encore progressé de 4 % par rapport au 31 mars 2015, et compte aujourd’hui plus de 87 000 personnes.  

Emirates Airline  
Au cours des six premiers mois de l’exercice, la compagnie aérienne Emirates a pris livraison de 13 nouveaux gros-porteurs : huit A380 et cinq Boeing 777. La compagnie a également retiré du service quatre appareils plus anciens, ce qui porte le solde net de la flotte à neuf nouveaux avions, la livraison de 16 nouveaux appareils est prévue avant la fin de l’exercice (31 mars 2016). Emirates a également étendu son réseau international de lignes aériennes à quatre nouvelles destinations : Bali, Moultan, Orlando et Mechhed. Au 30 septembre, les lignes d’Emirates desservaient 147 destinations dans 79 pays du monde. La liaison avec Bologne a été inaugurée le 3 septembre et celle avec Panama City le sera le 1er février 2016.  
En moyenne, les prix du carburant se sont révélés inférieurs de 41 % à leur niveau du premier semestre de l’année précédente. Le kérosène reste le premier poste de coûts de la compagnie, dont il représente 28 % des charges d’exploitation, contre 38 % au premier semestre de l’an dernier.   
La capacité de la compagnie mesurée en sièges-kilomètres offerts (SKO) a progressé de 16 %, tandis que la fréquentation des passagers mesurée en passagers kilomètres transportés (PKT) s’inscrivait en hausse de 11 %, avec un léger décrochement du coefficient d’occupation moyen à 78,3 %, contre 81,5 % l’année précédente. Entre le 1er avril et le 30 septembre 2015, Emirates a transporté 25,7 millions de passagers, soit 10 % de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente. Le volume de fret a augmenté lui aussi de 10 %, pour ressortir à 1,25 million de tonnes, une solide performance toujours à contrecourant de l’évolution du marché.   
Ces résultats témoignent de la croissance constante de l’activité de la compagnie aérienne, tant en termes de capacités que de fréquentation, et ce en dépit de la réduction de capacités due à l’immobilisation temporaire de 17 appareils l’an dernier en raison de la fermeture d’une piste de l’aéroport Dubai International.  
Le chiffre d’affaires d’Emirates, autres produits d’exploitation inclus, de 42,3 milliards AED (11,5 milliards USD) accuse un léger repli de 4 % par rapport aux 44,2 milliards AED (12 milliards USD) de l’année précédente en raison de l’impact combiné d’un effet de change
défavorable, avec une forte appréciation du dollar américain par rapport aux autres grandes devises, et d’une diminution du prix moyen des billets, reflétant le choix de la compagnie de faire bénéficier ses clients de ses économies de carburant. 
 
Dnata  
dnata a continué d’étendre ses activités à l’international, en investissant dans ses infrastructures et dans ses activités, proposées dorénavant dans 74 pays. Au premier semestre 2015-2016, les activités internationales de dnata représentaient plus de 67 % de son chiffre d’affaires total.   
Le chiffre d’affaires de dnata, autres produits d’exploitation inclus, ressort à 5,2 milliards AED (1,4 milliard USD), en forte hausse de 27 % par rapport aux 4,1 milliards AED (1,1 milliard USD) de l’année précédente. Le bénéfice global de dnata a progressé de 64 %, à 557 millions AED (152 millions USD). Cette performance remarquable a profité de la première contribution sur l’année pleine des importantes acquisitions réalisées par dnata : Stella et Toll dnata. De même, à données comparables, les résultats de l’an dernier avaient fortement pâti de la fermeture temporaire d’une piste de l’aéroport Dubai International.  
Les activités de dnata dans les aéroports représentent toujours la plus importante contribution au chiffre d’affaires, à 2,4 milliards AED (645 millions USD), en hausse de 21 % par rapport à la même période de l’année précédente. Cette croissance procède du réalignement interne des divisions de services aéroportuaires et de manutention de fret de dnata, de l’extension de ses activités internationales en Australie et en Europe et, comme déjà mentionné, de l’effet rebond par rapport à une base de comparaison affectée par la fermeture d’une piste à l’aéroport de Dubaï à la même période de l’an dernier.  De manière générale, le nombre d’appareils pris en charge par dnata a progressé de 21 %, à 169 951, et la société a manutentionné 917 065 tonnes de fret, soit 10 % de plus que l’année précédente.  
Fortement tirées à la hausse par ses grandes acquisitions internationales des 18 derniers mois, les activités d’organisation de voyages de dnata ont dégagé 1,7 milliard AED (469 millions USD), soit une croissance de 90 % par rapport au premier semestre de l’exercice précédent. La division Voyages a enrichi son offre internationale avec l’acquisition de Stella, qui a contribué à la remarquable progression de 62 % du chiffre d’affaires net sous-jacent de la division, à 6,2 milliards AED (1,7 milliard USD).  
Les activités de restauration à bord de dnata ont contribué au chiffre d’affaires total à hauteur de 0,9 milliard AED (257 millions USD), soit un repli de 8 %. La société a servi 32,7 millions de repas à bord* au premier semestre de l’exercice, soit 4 % de plus que les 31,4 millions de l’année précédente.    

* La définition des « repas servis à bord » a été revue en 2015-2016 à des fins d’harmonisation avec les normes du secteur, avec une réévaluation également des chiffres du premier semestre de l’an dernier.