Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


British et EasyJet testent la peinture qui économise du carburant


Faire des économies de carburant est le saint Graal des compagnies aériennes. Après avoir étudié le poids de la machine, les moteurs et même le biocarburant… la peinture pourrait être la prochaine astuce pour diminuer les factures de kérosène. British Airways ainsi qu’EasyJet testent une peinture d’origine militaire qui améliore l’aérodynamisme de l’appareil et évite l’affolement du compteur à la pompe.



British et EasyJet testent la peinture qui économise du carburant
Si le triple A inquiète les marchés, le triple O pourrait bien ravir les compagnies aériennes. Cette peinture issue de la technologie militaire est actuellement testée par British Airways et EasyJet. Elle a pour objectif d’améliorer l’aérodynamisme des avions et éviter le dépôt de poussières et de saletés sur la carlingue. Elle permettrait ainsi une réduction de consommation de kérosène et par conséquent de la facture. Le premier test mené par la compagnie britannique sur un A318 qui effectuait la liaison Londres-New York confirme l’hypothèse. Sur un an, le prototype a consommé moins de carburant qu’un appareil identique classique assurant la même route. British Airways va dont maintenant pousser l’expérience avec une plus grosse machine : un Boeing 777. Elle espère atteindre les 100 000 livres d’économie (119 775 €) sur l’exploitation de cet appareil. Selon les estimations du transporteur, si le test se montre encore concluant et que toute sa flotte profite de cette peinture polymère, il pourrait économiser «des millions de livres en dépenses de carburant»". EasyJet qui étudie aussi les effets du revêtement compte sur une réduction de 1 à 2% de sa consommation.