Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 4 Octobre 2011

Deux fois plus de smartphones pour les voyageurs d'affaires



Deux fois plus de passagers que l’année dernière possèdent un smartphone: accès aux informations de vol, réservations… Même si l'accessoire prend parfois le pas sur l'essentiel, ces téléphones sont devenus de vrais outils du voyage selon l’étude Air Transport World Passenger Self-Service de la SITA parue le 4 octobre.



Air France
Air France
SITA a interrogé les passagers des aéroports d’Abu Dhabi, Beijing, Francfort, Atlanta, Mumbai et Sao Paulo sur l’utilisation qu’ils faisaient de leur smartphone à l'aéroport. L’étude révèle que si 54% des passagers en possèdent un, les voyageurs fréquents ou en classe première et Business semblent les plus accros à ces appareils avec 74% d’utilisateurs.
Pas moins de 50% des passagers de Premières, Business ou voyageurs fréquents reçoivent des notifications de vol par SMS. Le téléphone est donc un accessoire qui simplifie d’abord le voyage. 36% d’entre eux utilisent fréquemment ou occasionnellement le service mobile check-in. Bien que seulement 17% des passagers aient utilisé leur téléphone comme carte d’embarquement, 70% aimeraient le faire prochainement. Le nombre d’utilisateurs grimpe à 25% à l’aéroport international de Francfort où le service mobile a été fortement développé.
A l'aéroport, trois smartphones sur quatre sont connectés au WiFi gratuit disponible. Les demandes de service les plus populaires sont les informations de vols, les temps d’attente à la sécurité ou pour aller à la porte d’embarquement, la localisation d'un salon ou parking. Mais 80% des voyageurs se disent "pas du tout" concernés par les offres commerciales des boutiques de l’aéroport. L'intérêt parait toutefois naître chez certains passagers des aéroports de Abu Dhabi (34%), Beijing (32%) et Mumbai (30%).
Les bornes d’enregistrement et d’informations semblent également avoir fait de nombreux adeptes. L’utilisation de ces machines self-service est passé de 41 % à 61% en un an à Francfort et a quasiment doublé cette année à Mumbai, 36% in 2010, 63% maintenant bien que l’enregistrement des bagages pourrait freiner ce développement. 20% des passagers qui se sont enregistrés à un comptoir disent ne pas avoir utiliser les bornes à cause de leurs valises.