Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 2 Septembre 2010

Du mieux mais pas d'euphorie dans le voyage d'affaires



Selon Charles Petrucelli, responsable pour le monde des activités d'American Express dans le voyage d'affaires, le secteur économique va mieux mais il n'est pas question d'euphorie car la reprise économique n'est pas "solidement engagée".



Dans un entretien à l'Agence France Presse repris par Le Point et Romandie News, le patron d'AEVE ne fait pas dans l'enthousiasme. On apprend que la groupe américain a enregistré depuis le début de l'année une "croissance à deux chiffres du nombre des transactions dans la plupart des marchés" du voyage d'affaires. Mais après un recul de 20 % l'an dernier, il y a du manque à rattraper et pas un instant le patron de l'agence ne semble envisager de revenir sur les mesures d'austérité qui l'ont conduit, au mois d'avril, à annoncer la suppression de 230 postes en France d'ici à la fin de l'année et la fermeture de 11 centres d'appels d'ici à décembre à Angers, Avignon, Clermont-Ferrand, Grenoble, le Havre, Le Mans, Limoges, Orléans, Pau, Rennes et Rouen.
Pour l'heure, les affaires sont variables selon les continents: en nette croissance en Asie et en Amérique Latine (entre 35 et 40 % de croissance), en hausse nette aux Etats-Unis également (aux alentours de 15 %), mais l'Europe ne progresse que de 9 % et de façon disparate puisque si l'Allemagne et la Grande-Bretagne connaissent des "croissances également à deux chiffres, la France affiche +3%", selon les propos publiés de Charles Petruccelli qui évoque une " démarche attentiste" ou un "climat de confiance pas encore retrouvé".