Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EasyJet propose un système de détection de cendres volcaniques,


AVOID - pour Airborne Volcanic Object Identifier and Detector - sera-t-il l’arme absolue pour lutter contre les cendres volcaniques en altitude ? A priori, selon easyjet, le procédé qui est développé par la compagnie s’annoncerait prometteur. Pour aller plus loin, Easyjet appelle l’industrie aérienne à des efforts communs pour éviter que le ciel européen ne subisse de telles perturbations à la prochaine éruption volcanique.



EasyJet propose un système de détection de cendres volcaniques,
C’est en 2010 que la compagnie Orange, en partenariat avec l’aviation civile britannique, présentait un projet de technologie innovante permettant de détecter un nuage de cendres volcaniques : AVOID. La compagnie a soutenu financièrement le développement du système, à hauteur d’un million de Livres Sterling, et des discussions sont par ailleurs en cours pour obtenir de la Commission Européenne des subventions qui aideront à développer le système.

Aujourd’hui, easylet annonce qu' AVOID est prêt à être testé dans une zone où on trouve des cendres volcaniques. Pour cela, le Docteur Fred Prata et son équipe de l’Institut Norvégien pour la recherche sur l’Air (NILU) surveillent l’activité volcanique en Extrême Orient et en Alaska. Les tests devraient ainsi avoir lieu dans les prochains mois. Parallèlement, le système AVOID poursuit le processus afin de recevoir la certification de l’EASA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne). Au terme du processus de tests, le système AVOID pourra être produit à plus grande échelle et équiper les appareils de différentes compagnies. EasyJet est convaincue que si le système est installé sur une centaine d’avions à travers toute l’Europe, dont une vingtaine d’appareils de la compagnie britannique, cela serait suffisant pour avoir une vision claire de la situation du ciel européen en cas d’éruption volcanique. Les compagnies pourraient ainsi fournir des informations précises aux autorités, comme prévu par les procédures adoptées à la suite de l’éruption d’Eyjafjallajökull en 2010. Grâce aux informations collectées via le système AVOID, les compagnies aériennes auront ainsi la possibilité de voler en toute sécurité, en accord avec les recommandations de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale qui a défini des zones* de vols sécurisées selon 3 niveaux de contamination du ciel par des cendres volcaniques.

Concrètement, le système repose essentiellement sur un radar météorologique permettant de détecter les cendres volcaniques qui a été créé par le Docteur Fred Prata de l’Institut norvégien pour la recherche de l’Air (NILU). L’installation d’AVOID implique la mise en place d’un système infrarouge sur un appareil afin de fournir des images aussi bien au pilote qu’au centre de contrôle de la compagnie aérienne. Ces images permettront aux pilotes de détecter un nuage de cendres volcaniques à plus de 100 km et à une altitude comprise entre 5 000 et 50 000 pieds. Les pilotes pourront alors adapter la trajectoire de vol de leur appareil pour éviter le nuage de cendres. Cette avancée permettra de maintenir ouverts des espaces aériens étendus, alors qu’ils auraient normalement été fermés durant une éruption volcanique, afin de rendre service aux passagers, en réduisant au minimum les perturbations en cas d’éruption.






1.Posté par Patrice Olivier le 19/04/2011 13:59
A savoir si c'est réellement nécessaire (les éruptions volcaniques dans le ciel européen sont loin d'êtres fréquentes), ou si c'est juste une manière de récupérer un peu de communication et de publicité à bas coût...