Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 22 Janvier 2012

Et si les voyageurs d'affaires jouaient au «phone stacking» ?



Un récent sondage d’Ipsos, le 5 janvier dernier, révélait que ce qui choquait le plus les Français, c’était le manque de respect pour les autres dans la vie quotidienne. Premier exemple de ce manque de respect, l'utilisation bruyante voire hurlante du téléphone en public. Un simple trajet en train ou en métro permet à chacun d’entre nous d’en savoir plus sur la vie privée de son voisin que n’importe quelle enquête de détective. Désormais, on essaye d'apprendre à s'en passer avec quelques enjeux à la clé.



Et si les voyageurs d'affaires jouaient au «phone stacking» ?
Les anglo saxons qui se plaignent eux aussi de cette incivilité grandissante, que ce soit au téléphone ou sur les blogs, viennent de lancer un jeu surprenant : le phone stacking que l’on pourrait traduire par «empilage de téléphone». Le principe est simple : chaque invité dépose au centre de la table son téléphone portable. Le premier qui le reprend pour répondre à un appel ou envoyer un texto paye le repas pour toute la table ! Ce jeu fait aussi fureur en Asie où l’image de l’homme d’affaires européen pendu à son téléphone choque. Au Japon, il est aujourd’hui de bon ton de mettre son portable en mode vibreur et de l’oublier dans une poche, de préférence au vestiaire. Pour l’inventeur du jeu, Brian Perez, un danseur réputé, «Il s’agit de montrer par l’exemple que l’on peut passer une soirée sans téléphone et de constater que rien ne s’effondre autour de soi ». Un jeu à recopier en rendez-vous d'affaires ou en réunion, pour vérifier si le monde continue sans vous - ou non.