Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 20 Septembre 2010

Grève, premières prévisions de trafic pour jeudi prochain: dur, dur!



Incontestablement, si l'on en croit les déclarations syndicales et les différents communiqués adressés à la presse depuis quelques jours, la journée du 23 septembre prochain devrait être largement suivie par les salariés du service public. RATP et SNCF, à l'appel de la quasi-totalité des syndicats, devraient faire grève pour lutter contre le projet de réforme des retraites. Journée difficile en perspective pour les déplacements professionnels.



Grève, premières prévisions de trafic pour jeudi prochain: dur, dur!
Incontestablement, il sera difficile de circuler jeudi prochain que ce soit en région parisienne ou dans le reste de la France. Pourtant, selon des informations glanées au sein de la SNCF, le trafic devrait ressembler à celui constaté lors des dernières grèves. "Mais rien ne dit que la mobilisation ne sera pas plus forte" déclare sous couvert d'anonymat l'une de nos sources internes qui poursuit "On sait que la volonté politique et syndicale est de peser sur le gouvernement. Tout est possible".
Les organisations syndicales de la fonction publique ont confirmé l'appel à la grève pour le 23 septembre, le SNCTA (Syndicat National Des Contrôleurs du Trafic Aérien) vient d'annoncer qu'il rejoindrait le mouvement dès mercredi soir, effectif "du mercredi 22 septembre, prise de service de nuit, au vendredi 24 septembre, prise de service du matin". A priori, selon des sources à la DGAC, le mouvement ne devrait pas trop affecter le transport aérien et l'on devrait avoir des prévisions de trafic comparables ou légèrement supérieures à celles du 7 septembre dernier. À l'heure actuelle, on estime que 30 à 40 % des vols domestiques pourraient être retardés ou annulés et que la quasi-totalité des vols long-courrier sera assurée. Pour autant, compte tenu des difficultés que rencontrent les compagnies étrangères lors de ces grèves, il est possible que des vols au départ de l'étranger soient purement et simplement annulés. L'incertitude pèsera sur les vols courts et moyens courrier européens qui pourraient être les plus touchés par les perturbations. Enfin, un grand nombre d'administrations devrait connaître d'importants ralentissements. Ce sera le cas de la Poste, des impôts et de nombreux services d'information des différents ministères.

A noter que certains syndicats qui ont déposé un préavis renouvelable souhaitent que la grève se poursuive le 24 septembre. A suivre.