Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Habiter près d’un aéroport fait décoller son tour de taille


Habiter près d’un aéroport n’est pas uniquement mauvais pour son sommeil, ça l’est également pour son tour de taille. Une étude réalisée en Suède montre que les riverains des plates-formes prennent du ventre à cause du stress déclenché par le bruit des avions.



Pour venir à cette conclusion, les scientifiques de Karolinska Institutet, Institute of Environmental Medicine, Unit of Environmental ont suivi 5 000 habitants de la région de Stockholm pendant 8 à 10 ans. Ils ont découvert que les personnes les plus exposées au bruit des avions avaient plus de risques de voir leur tour de taille s’élargir. «Il s'agit d'une augmentation correspondant à 1,5 cm pour chaque hausse de 5 décibels du niveau sonore», a expliqué la chercheuse qui a coordonné l'enquête, Charlotta Eriksson. Selon l’étude publiée en mai dans le journal américain "Environmental Health Perspectives", les hormones du stress seraient à l’origine de cette accumulation de graisse. En effet, le corps produirait ces hormones en quantité plus grande lorsque le bruit environnant est élevé. Les scientifiques s’inquiètent face à ce constat «L'obésité abdominale est un facteur de risque aussi bien pour les maladies cardiovasculaires que pour le diabète, et comme une part importante de la population est exposée quotidiennement à des niveaux sonores élevés venus des transports, le bruit pourrait avoir des effets sur la santé plus forts qu'on ne le pensait jusque-là», a précisé Charlotta Eriksson. Par contre, le bruit des avions n’a pas d’impact sur le risque d'obésité (mesuré par l'indice de masse corporelle) ou sur le diabète.