Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 6 Mai 2010

L'euro baisse, mauvaise nouvelle pour le voyage d'affaires



L'euro est descendu à 1,26 $ hier, jeudi 6 mai, à New-York, son plus bas niveau depuis mars 2009. Une bonne nouvelle pour les exportateurs, mais une mauvaise nouvelle pour les budgets voyages des entreprises.



L'euro baisse, mauvaise nouvelle pour le voyage d'affaires
C'est en dollars que se payent le pétrole et le kérosène, si bien que la hausse du dollar signifie une hausse des factures de carburant. Très vite, ce sont les factures d'essence et des billets d'avion qui risquent d'augmenter, d'autant que ce déséquilibre monétaire s'accompagne d'une hausse, faible mais constante, du pétrole lui même. Une hausse qui va s'accélérer si la reprise se confirme.

On n'en est pas là actuellement, la facture du nuage a nettement stoppé l'élan. Mais elle a aussi fragilisé un peu plus les compagnies aériennes qui ne pourront pas rester sans répercuter la moindre hausse de coût de leurs vols. Gare aux budgets !

Selon les premières analyses allemandes, réalisées par le cabinet Yunter Hughs, la baisse de l'euro pourrait entrainer une hausse générale de 16 à 21 % du prix de journée moyen d'un voyageur d'affaires. La hausse la plus élevée depuis 2001.