Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 5 Juillet 2011

La Chine veut investir beaucoup plus dans le train à grande vitesse



Selon le Quotidien du Peuple, le transport ferroviaire à grande vitesse deviendrait l'un des programmes prioritaires du gouvernement qui aimerait voir se créer un peu plus de 125 000 km de voies d'ici dix ans. Les liaisons à très grande vitesse, à environ 460 km/heure, permettraient de relier rapidement une grande parties des zones économiques du pays à des coûts inférieurs à ceux du transport aérien.



La Chine veut investir beaucoup plus dans le train à grande vitesse
Faut-il voir dans la récente ouverture de la ligne Beijing/Shanghai les prémices du plan ferroviaire stratégique que veulent développer les autorités chinoises ? Sans doute. Pour les journalistes du Quotidien du peuple, "Le train est une réponse efficace et non polluante aux besoins grandissants de transport entre les grands bassins d'emplois". Si le projet est dévoilé dans ses grandes lignes (8 liaisons inter villes d'ici la fin 2018 et 14 cinq ans plus tard), on ne sait pas encore comment sera assurée l'exploitation et quels seront les partenaires européens du projet, s'il y en a. Deux questions volontairement laissées sans réponse et qui feront certainement partie des négociations déjà engagées depuis des années avec les leaders européens comme la SNCF ou la DB. Deux études locales, réalisées en 2008 et 2010 précisent que "le train à grande vitesse est un projet qui concerne les chinois mais aussi les professionnels en visite en Chine".