Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 3 Décembre 2010

La Côte d'Ivoire a fermé ses frontières



Les voyageurs d'affaires étaient invités, en plein processus électoral tendu, à différer leurs voyages. Ceux qui se sont risqués sont aujourd'hui bloqués et doivent rester dans leur hôtel dans un climat délétère. Cette nuit le pays a fermé ses frontières après l'annonce par la commission électorale d'une victoire de l'ancien premier Minitre Alassane Ouattara, aussitôt contestée par le Conseil Constitutionnel.



Le processus électoral en cours promettait tensions et accrochages et depuis deux semaines le Quai d'Orsay recommandait la plus grande prudence aux voyageurs d'affaires souhaitant se rendre en côte d'Ivoire: "Les périodes électorales pouvant être propices à des débordements, il est préférable, dans la mesure du possible et sauf motif impérieux, de différer les voyages vers la Côte d’Ivoire", explique d'ailleurs toujours le site de recommandations aux voyageurs. Il précise que "Par décret présidentiel, un couvre-feu a pris effet à compter du 27 novembre. Il est en vigueur jusqu’au dimanche 5 décembre (de 19h à 06h)". Au-delà et cette nuit du 2 au 3 décembre, le pays a fermé ses frontières. "Les Français sur place sont invités à se conformer aux consignes de prudence spécialement diffusées par le consulat général et de respecter le couvre-feu", ajoute le Quai.

La crise pourrait durer plusieurs jours, le Conseil Constitutionnel ayant semble t-il 7 jours pour proclamer les résultats. Dans l'après midi d'hier, la commission électorale avait annoncé que l'ex-Premier ministre avait remporté le scrutin "avec 54,10% des suffrages", contre 45,9% pour le chef de l'Etat. Le président du Conseil Constitutionnel, Paul Yao N'dré, un proche de Laurent Gbagbo, a aussitôt annoncé sur la télévision publique que ces résultats provisoires n'étaient pas valables: "La CEI a épuisé son délai pour donner des résultats provisoires" et n'est donc "plus à même de décider quoi que ce soit", a-t-il déclaré. Le Conseil constitutionnel est seul habilité à proclamer les résultats définitifs, dans un délai de sept jours. Les télévisions étrangères sur place ont été suspendues.