Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SNPL demande plus de transparence au BEA


Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Le 14 novembre dernier, Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) a reçu le Prix de l’innovation en matière d’enquête aéronautique décerné par la revue « Flight Global ». Le lendemain, c'est au SNPL France Alpa de réaffirmer sa volonté "d'avoir un Bureau d'Enquêtes et d'Analyses plus indépendant".



Le SNPL demande plus de transparence au BEA
Pour le magazine spécialisé, la distinction décernée au BEA récompense deux années de détermination et d’efforts déployés par l’équipe d’enquête pour retrouver l'épave de l'A330, du vol AF447 Rio-Paris. De son côté le syndicat précise que " Le contexte de l’enquête sur l’accident du vol Rio-Paris a mis en évidence un certain nombre d’interrogations quant à l’indépendance du BEA, à l’égard de l’autorité de tutelle, ou des industriels". Et de poursuivre : "Il a été démontré que des portions du rapport d’enquête intermédiaire avaient été tronquées, ou modifiées, amenant à douter de l’impartialité d’une structure dont le seul but est de faire progresser la sécurité du transport aérien". De fait, cette volonté d’amélioration de la sécurité des vols est également la première priorité du SNPL. Ce n'est pas la première fois que le syndicat intervient sur le sujet et précise sa pensée en matière d'enquêtes. Soucieux de l'impartialité des parties prenantes, le syndicat avait d'ailleurs souhaité la mise en place d'une commission indépendante sur le sujet. Et de rappeler que "la proposition de loi relative à l’amélioration de la transparence de l’information en matière de sécurité du transport aérien civil, même si elle ne répond pas à la totalité de la problématique, constitue un pas dans la bonne direction". Pas certain que le message soit entendu.