Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 19 Septembre 2011

Le "achetez américain" d'Obama concerne aussi les voyageurs d'affaires



La récente proposition de l'administration Obama visant à introduire la clause « Buy American » (Achetez américain), qui prévoit des restrictions en matière de commerce dans certaines parties du monde ne passe pas toute seule. Ce projet de loi américain pour relancer l'emploi pourrait aller à l'encontre de bon nombre d'engagements pris par les États Unis à l'OMC, et la BTA s'en inquiète.



Le "achetez américain" d'Obama concerne aussi les voyageurs d'affaires
Plusieurs associations américaines de voyageur d'affaires ne veulent pas passer sous les fourches caudines d'un texte qui pourrait les conduire "à choisir une compagnie américaine plus qu'une autre". Pour la Business Traveller Association, le Buy American va bien au delà d'un simple texte de loi et pourrait devenir un état d'esprit dans les entreprises américaines. Le risque ? Un nationalisme économique exacerbé qui renforcerait le sentiment anti américain de certains pays Et les exemples du "buy american" ne manquent pas : choisir un hôtel appartenant à un groupe US, diner ou déjeuner dans ces hôtels... Sans oublier "la petite consommation sur site". Du cadeau pour les enfants à des équipements complémentaires. Ne pas enfermer les voyageurs dans une vision protectionniste et repliée sur elle même semble essentiel aux professionnels du voyage d'affaires qui attendent plus de précision de l'administration Obama pour décider de leur position face à ce projet.