Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 19 Mai 2011

Le comportement du voyageur européen étudié à la loupe



Une nouvelle étude publiée par Tripadvisor passe au crible les habitudes des voyageurs français et européen par rapport aux compagnies aériennes. Parmi les principaux enseignements du sondage, on note la préférence des passagers pour les compagnies nationales, l’importance du prix du billet, et, une nouvelle fois, la mauvaise image de Ryanair.



Le comportement du voyageur européen étudié à la loupe
Selon l’étude publiée par Tripadvisor, la nationalité de la compagnie semble encore prévaloir chez de nombreux voyageurs : pour les Français, la grande favorite reste Air France (24% contre 37% en 2010), les Anglais ont élu cette année British Airways (17%) contre Virgin Atlantic en 2010, et les Italiens (18%) et Allemands (24%) soutiennent toujours Lufthansa. Quant aux Espagnols, ils préfèrent eux aussi voyager via leur compagnie nationale, Iberia, à 19%. Au-delà de sa nationalité, l’image de marque joue un rôle essentiel pour les voyageurs français, puisque pour 74% d’entre eux, la marque du transporteur reste et restera une donnée incontournable.
Autre enseignement de l’étude : les voyageurs européens sont plus particulièrement sensibles aux arguments économiques et pratiques. Le prix (69%) et les trajets directs (45%) constituent ainsi les deux critères les plus déterminants dans le choix des passagers, tandis que 28% des sondés choisissent leur vol en fonction de l’heure de départ ou d’arrivée qui leur convient le mieux. La sécurité est ainsi reléguée au troisième rang, avec 39% des votes.
Sur le plan de la popularité, une fois n’est pas coutume, Ryanair reste la compagnie aérienne que les sondés français aiment le moins pour la deuxième année consécutive (21% contre 22% en 2010). Un choix largement partagé par les Européens, qu’ils soient Anglais (46%), Allemands (33%), ou Espagnols (32%). Dans leur ensemble, les compagnies low-costs sont attendues au tournant par les voyageurs européens, puisque 91% des sondés estiment qu’elles devraient avoir le même niveau de responsabilité que les autres compagnies aériennes vis-à-vis de leurs clients lorsqu’il s’agit des dédommagements lors d’événements tels que le nuage de cendres durant l’éruption volcanique.
Enfin, la technologie suscite des réactions contrastées, en particulier chez les passagers français. 69% des sondés français affirment être à l’aise avec les nouveaux scanners permettant au personnel de sécurité de voir à travers les vêtements, tandis qu’ils sont 87% à penser que l’utilisation des téléphones portables devraient être interdite durant le vol, à la fois pour des questions de confort et pour des raisons liées à la sécurité.