Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le trafic de Brussels Airlines a été fortement impacté par les attentats du 22 mars


Les attentats du 22 mars et la fermeture de Brussels Airport se ressentent sur l'activité de Brussels Airlines. La compagnie belge a vu son trafic passagers chuter de 19,1% en mars. Elle n’avait pas connu un déclin du nombre de voyageurs de cette ampleur depuis plus de deux ans et demi.



Jusqu'au 21 mars, Brussels Airlines affichait une augmentation de ses passagers de 9,6% ainsi qu'une hausse du taux d’occupation de 6,1 points. Mais les attentats ont inversé cette tendance positive. La compagnie reconnaît «Depuis le 22 mars, les chiffres ont été fortement influencés par les attentats à Brussels Airport. Les derniers jours du mois de mars devaient être très fréquentés grâce aux vacances de Pâques mais les tragiques évènements du 22 mars ont occasionné un arrêt du trafic aérien en provenance et à destination de Brussels Airport, la plaque tournante de Brussels Airlines».

Brussels Airlines a redirigé une partie de son programme de vol européen vers les aéroports de Liège et d'Anvers tandis qu'une partie de ses services internationaux a été opérée depuis Francfort ou Zurich. L'entreprise a également offert des alternatives de voyage avec d'autres compagnies aériennes et donné la possibilité à ses passagers d’annuler ou de modifier, sans frais, leur voyage. Ainsi le transporteur a amené près de 4 fois moins de voyageurs à leurs destinations entre le 22 et le 31 mars par rapport à 2015.

Le mois de mars 2016 a donc pris fin avec une baisse de passagers de 19,1%. Au total, 385.725 personnes ont voyagé vers une destination européenne, 61.292 voyageurs se sont déplacés entre Brussels Airport et l'Afrique et 8.582 clients ont utilisés les vols de Brussels Airlines vers New York. Le taux d'occupation a diminué de 0,5 points et s’élevait à 68,6%.

L'activité cargo a également été marquée par les événements. Jusqu’au 21 mars, un taux de chargement de 69% a été mesuré. Le trafic de fret, était en grande partie interrompu depuis le 22 mars. Au total 2.609 tonnes de fret ont été transportées. Ceci représente une baisse d’environ 21% en comparaison avec l’année 2015.

Lars Redeligx, Chief Commercial Officer Brussels Airlines, explique «Comme on pouvait malheureusement s’y attendre, nos chiffres de mars ont fortement été influencés par les attentats du 22 mars. Ces évènements tragiques nous ont empêchés d’utiliser pendant 12 jours Brussels Airport, notre base et principal outil de travail. Je remercie une fois de plus tous les collègues de Brussels Airlines pour leur dévouement, les partenaires pour leur soutien et nos clients pour leur flexibilité. En effet, nous avons été en mesure de récupérer une partie de nos vols à partir des aéroports alternatifs, étant une tâche logistique très complexe. Au total, nous avons opéré, entre le 24 mars et le 3 avril (période de fermeture), 1.010 vols ou 38% de notre offre de vols habituelle. Actuellement, notre objectif principal est de relancer à 100% nos opérations au départ de Brussels Airport et d'offrir à nouveau à nos  clients une expérience de voyage confortable et agréable».