Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 9 Janvier 2011

Le voyage d’affaires reprend mais évolue



Une étude publiée par l’aviation civile britannique sur l’année 2010 confirme la relance du voyage d’affaires, mais pointe le maintien des habitudes adoptées par les entreprises durant la crise pour limiter les frais.



Après une baisse du voyage d’affaires liée à la crise économique, le marché repart progressivement : la tendance est donc confirmée par l’aviation civile britannique dans son étude annuelle, mais complétée par de nouveaux enseignements. Les habitudes « économiques » adoptées par les entreprises pendant la crise devraient ainsi persister, au détriment du confort pour les voyageurs d’affaires, en particulier sur les courts trajets. L’étude « Flying on Business » précise que : «L’idée semble acceptée par tous : le déclin récent de la classe affaire durant la crise constitue un changement structurel permanent ». Le recours des entreprises aux Travel Management Compagnies (TMC) et à des responsables supervisant la politique voyage en interne s’est ainsi développé par souci d’économie, et les voyageurs d’affaires sont dorénavant poussés à choisir le meilleur tarif du jour.
L’étude de la CAA, qui concerne les vols au départ et à destination du Royaume-Uni, note également une évolution des compagnies aériennes, et la progression des compagnies low-costs sur les deux plus importants vols courts vers Londres : EasyJet détiendrait ainsi un quart de la liaison Londres-Amsterdam, et Ryanair le tiers de la liaison Londres Dublin. La CAA souligne la volatilité du marché du voyage d’affaires, et encourage les compagnies à attirer une clientèle touristique, pour gagner en stabilité et en régularité, et ainsi... attirer les voyageurs d’affaires.

L’aviation civile britannique dégage par ailleurs les tendances futures du marché. Selon elle, l’évolution des moyens de communication et de la vidéoconférence en particulier, ne devrait pas remplacer le voyage d’affaires, du moins pour les relations en externe, avec les clients : un domaine dans lequel les entreprises continueront de privilégier le contact direct. Les rendez-vous en interne pourraient être davantage concernés, et prendre ainsi en compte les impératifs environnementaux. La réflexion des entreprises et la recherche d’économies passe néanmoins par une politique voyage plus intelligente, notamment en mutualisant les rendez-vous sur un seul déplacement. Enfin, le succès croissant du rail devrait se confirmer, mais rester confinée à des trajets courts, étant donné l’importance du temps de déplacement pour le voyageur d’affaires.

Pour accéder à l'étude de la CAA dans le détail (en anglais) rendez-vous ici : http://www.caa.co.uk/docs/589/ERG_FlyingOnBusiness_AStudyOfTheUKBusinessTravelMarket.pdf