Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 20 Janvier 2010

Les obèses vont ils payer plus cher ?



Air France dément l’obligation de faire payer un second siège aux passagers à forte corpulence... mais n'explique pas comment ils pourront s'attacher s'ils n'achètent pas le deuxième siège. En revanche la compagnie a une bonne nouvelle: si l'avion n'est pas plein, celui qui a acheté deux sièges pour s'assoir pourra s'en faire rembourser un !



Le débat sur l'embarquement des personnes à forte corpulence n'est pas nouveau puisque, légalement, tout passager est sensé rester assis et attaché pendant les phases de décollage et d'atterrissage. Ce qui s'avère difficile voir impossible dans certains cas. Hier Air France-KLM a relancé la polémique en indiquant que les personnes obèses dans l'incapacité de s'asseoir dans un seul siège d'avion devraient réserver un second siège payable à hauteur de 75 % du prix d'un billet classique. En réalité, l'info n'est pas tout à fait nouvelle : depuis 2005, à la grande protestation des associations de consommateurs, la compagnie fait déjà payer un deuxième siège, avec une ristourne de 25% sur ce deuxième fauteuil. Ce qui est nouveau, explique aujourd'hui la compagnie, c'est qu'à compter du 1er février et si la cabine n'est pas complète, elle propose le remboursement du second siège que le passager à forte corpulence aurait choisi d’acheter. Dont acte.

Ce que l'on aimerait savoir, c'est ce que doivent faire les passagers obèses qui refuseraient de payer un deuxième siège. Pour mémoire, Air France avait été condamné en 2007 pour avoir fait payer un second siège à un passager obèse. A l'époque cette indication ne figurait pas sur les conditions générales de vente.