Le premier quotidien du voyage d'affaires et des déplacements professionnels





Mercredi 17 Octobre 2012

Les projets d'infrastructures français des transports revus et corrigés


Le temps est aux économies et le ministre délégué aux transports, Frédéric Cuvillier, estime que le schéma national des infrastructures de transport (SNIT), conçu par le précédent gouvernement, «n’est plus compatible avec l’objectif de retour à l’équilibre des finances publiques». Il a donc mis en place une commission SNIT, le 17 octobre 2012. Sa mission est d’établir les principales orientations d’une politique des transports «soutenable et tournée vers l’usager».



Les projets d'infrastructures français des transports revus et corrigés
Le SNIT, dont le budget total avait été évalué à 245 milliards d’euros sur 25 ans, prévoyait une participation de l’État de l’ordre de 90 milliards d’euros. Le gouvernement actuel a créé la commission pour «trier, hiérarchiser et mettre en perspective les grandes infrastructures» ferroviaires, routières et fluviales. La priorité sera donnée aux transports du quotidien, à la rénovation des réseaux existants et l’amélioration à court terme du service rendu aux usagers. Le groupe, composé de parlementaires et de personnalités qualifiées, a 6 mois pour rendre ses recommandations. Elles seront ensuite présentées devant les Commissions compétentes du Parlement.