Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 22 Janvier 2012

Les rugbymen toulousains visés par une plainte de Danube Wings



Pas content de partir dans un ATR de la société slovaque Danube Wings, qu'ils considéraient comme «peu sûre», les joueurs de rugby du stade de Toulouse se sont laissés aller à quelques manipulations hasardeuses. L’affaire s’est déroulée le 19 janvier dernier lors d’un vol entre Toulouse et Gloucester. La compagnie porte plainte contre le club.



© Viktor Gula
© Viktor Gula
On ne plaisante pas avec la sécurité. Le stade Toulousain risque de l’apprendre à ses dépens. Alerté par le fait que leur vol vers l’Angleterre se ferait à bord d’un ATR 72, les poids lourds du rugby ont manifesté leur mécontentement en manipulant la sortie de secours qui s’est alors ouverte alors que l’avion avait commencé sa procédure de décollage. Montré du doigt, Yannick Nyang serait à l’origine de toute cette affaire, puisque c'est lui qui serait à l’origine de l’ouverture intempestive de la sortie de secours. Pour sa défense, le joueur affirme que l’appareil ne donnait pas confiance et que son geste était une «démonstration de l’inquiétude qui régnait». Le décollage annulé, l’avion n’a pu repartir que 5 heures après. La compagnie Danube Wings a décidé de porter plainte contre le stade toulousain et le dossier a été transmis à la justice. Il reste à déterminer s’il s’agissait d’une plaisanterie de grands gamins ou si le système de sécurité était défaillant. ATR a déjà répondu à la seconde question et précisant «qu’aucun dysfonctionnements n’avait été constaté au retour de l’appareil».