Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lufthansa avait secrètement prévu un partage de codes avec Etihad


Quelques semaines avant son départ, Christopher Franz fustigait les compagnies européennes qui avaient contracté des accords «commerciaux» avec les compagnies du Golfe. Une position qui détonne quand on apprend que, par deux fois, il était prêt à signer un accord identique avec Etihad.



C’est James Hogan qui révèle aujourd’hui la teneur de discussions «secrètes» avec la Lufthansa. «Par deux fois, ils se sont engagés. Par deux fois, ils ont renié leur paroles», affirme le patron d’Etihad qui révèle pour Arabian Business les dessous d’un accord sensé développer le marché de la compagnie d’Abu Dhabi en Europe.

Prévu en 2011, cet accord n’aurait pas été validé par le comité de direction qui a craint la montée en puissance d’Etihad sur les marchés européens occupés par la compagnie allemande. «Nous avons donc naturellement poursuivi nos contacts avec Air Berlin», complète James Hogan qui avoue ne plus avoir eu confiance dans les promesses de Lufthansa.

Selon des sources à Abu Dhabi, la compagnie allemande, qui s’oppose depuis 2009 à l’expansion d’Emirates, aurait vu en Etihad un partenaire respectable. Une vision que Christopher Franz n’a jamais réussi à partager en interne. Son successeur, Carsten Spohr, reste lui convaincu qu’il faut s’opposer par tous les moyens au développement des compagnies du Golfe. Il compte sur l’Europe pour limiter les droits de trafic et ce, malgré la menace de Qatar Airways ou d’Emirates de limiter leurs achats d’Airbus.