Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels

Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Rappelée à l'ordre, Kingfisher ne peut pas vendre de billets


KingFisher a prévu de reprendre ses vols le 13 octobre 2012. La compagnie indienne, qui a bloqué ses avions au sol depuis le 1er octobre à cause d’un important mouvement de grève de ses employés, a rouvert ses réservations. Mais les autorités ne voient pas cette décision d’un bon œil.



Le ministre indien de l’aviation civile Ajit Singh a indiqué que Kingfisher n’était pas autorisée à vendre des billets jusqu’à ce qu’elle ait l’aval de la Direction Générale de l’Aviation Civile. Pour donner leur accord, les autorités attendent d’être certaines que la compagnie est sûre et stable financièrement. Pour le moment, le transporteur a repris la vente de ses tickets sur plusieurs sites. Pourtant, la direction générale de l’aviation civile indienne (DGAC) a menacé, le 5 octobre 2012, de lui supprimer sa licence s'il ne lui donnait pas des indications satisfaisantes d’ici le 20 octobre pour être autorisée à voler à nouveau.