Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 3 Janvier 2010

Scanners de sécurité : les voyageurs paieront la note.



Selon John McKenna, le président de l'Association du transport aérien du Canada, le coût supplémentaire de la sécurité lié à la mise en place des nouveaux scanners corporels sera répercuté sur le prix des billets d'avion et les taxes aériennes associées.



Scanners de sécurité : les voyageurs paieront la note.
Dans une interview accordée à la presse canadienne, John McKenna précise que les "nouvelles mesures de contrôle peuvent prendre jusqu'à cinq minutes par personne, ce qui peut occasionner un délai de plusieurs heures par vol si davantage d'employés ne sont pas appelés en renfort. De fait, si vous ajoutez du personnel, vous augmentez les coûts. Et quelqu'un devra les payer. Je sais déjà que ce sera au voyageur de régler la note".

Dans un communiqué publié le 30 décembre dernier, la NBTA s'inquiète également des coûts indirects que devraient entraîner les mesures de sécurité et de demander "que l'état assume son rôle de gardien de la liberté et de la sécurité de tous les voyageurs".