Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


TAP, les deux repreneurs potentiels dans le doute


Ils ne seront finalement que deux à postuler pour la reprise de Tap Portugal: Gateway, dirigée par le fondateur de JetBlue Airways associé à Azul Linhas Aéreas Brasileiras, et Sagef, de l’homme d’affaires Germán Efromovic qui pilote un consortium où l’on retrouve Avianca, propriété du groupe Synergy qu’il dirige.



Si le Ministre portugais des transports Sergio Monteiro se veut optimiste, les repreneurs demandent désormais un accès total aux comptes et vont s’engager ces prochains jours dans une batterie de discussions visant à vérifier pour le gouvernement, le bon respect des textes européens et pour les acheteurs potentiels, la réalité économique de l’entreprise.

Les 66% du groupe TAP qui seront prochainement mis en vente permettront au Portugal de répondre aux demandes européennes en matière de cession d’actifs suite au prêt accordé par l’Europe. Mais les repreneurs espèrent qu’une partie des dettes sociales de la compagnie seront étalées voire effacées. Germán Efromovic ne cache pas que le dossier n’est pas simple et que seule une réelle complémentarité avec Avianca permettra un tel investissement.

De leur côté, les équipes de Sergio Monteiro ne veulent pas s’engager dans une discussion trop longue : «Nous avons une compagnie prestigieuse et reconnue qu’il est hors de question de brader», explique un proche du dossier à la presse portugaise. Aucune des parties concernées n’a souhaité donner une date limite pour les discussions mais tous s’attendent à ce que le dossier soit réglé avant la fin de cette année.