Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 28 Janvier 2010

Tourisme d’affaires : une reprise attendue pour 2010 selon une enquête Coach Omnium



A quelques jours du Salon MC&IT qui réunira les professionnels du Tourisme d’Affaires et de l’Événementiel (les 3 et 4 février à la Porte de Versailles), les résultats du Baromètre Annuel Bedouk / Coach Omnium soulignent les effets de la crise sur le secteur… Et le retour de la confiance chez les professionnels. Un optimisme qui reste prudent.



Incentive au Sugar Beach à l'ïle Maurice
Incentive au Sugar Beach à l'ïle Maurice
Plus de 60 % des sociétés interrogées ont avoué avoir souffert de la crise dans l’organisation de leurs manifestations professionnelles. Par conséquence, le volume des dépenses des entreprises établies en France a chuté pour la première fois depuis 18 années d’observation à -7,8 %, après un précédent recul de -3,2 % en 2003, pour s’établir à 8,46 milliards d’euros.
Les budgets consacrés aux réunions professionnelles ont été largement réduits en 2009, voire exceptionnellement supprimés. Les sociétés ont limité les frais en optant pour des prestataires moins onéreux, en réduisant le nombre de participants, en supprimant des activités annexes ou en privilégiant les réunions en interne.
Parmi les entreprises touchées par la crise économique, 45 % ont annulé des opérations, alors que seuls 18 % des organisateurs interrogés en fin d’année 2008 présageaient qu’ils seraient contraints de passer par cette étape radicale en 2009.

A noter tout de même que plus d’un tiers des entreprises interrogées n’a pas ressenti ou répercuté les effets de la crise dans l’organisation de leurs événements. Il s’agit surtout des secteurs de la banque/assurance, de la bureautique/informatique, du commerce et de la grande distribution. À l’inverse les secteurs de l’industrie, notamment de l’automobile et des transports ont été particulièrement éprouvés cette année. Par ailleurs, 4 entreprises sur 5 n’ont absolument pas tenu compte des risques liés à la grippe H1N1 dans le cadre de l’organisation de manifestations professionnelles. Cependant, 12 % ont pris des mesures de prévention afin de limiter tous risques de pandémie et 6 % déclarent avoir résilié certains engagements ou manifestations.

LE RETOUR DE LA CONFIANCE

Une majorité des organisateurs de manifestations expriment leur relative confiance pour 2010. Ils sont ainsi 53% à penser que leur activité restera identique cette année, et même 15% à prévoir une augmentation. A contrario, seulement 12% des professionnels interrogés se déclarent pessimistes et anticipent une baisse d’activité. Ils étaient 21% en 2009 !

* Le Baromètre 2010 de l'observatoire du Tourisme d'Affaires a été réalisé à partir d’interviewes téléphoniques approfondies réalisées entre décembre 2009 et mi-janvier 2010, auprès de 350 contacts utiles dans les entreprises françaises et étrangères établies en France, ciblées organisatrices de manifestations, de toutes tailles et dans tous secteurs ciblés.