Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 28 Novembre 2012

Un maire attaque la SNCF pour "discrimination territoriale"



Plutôt remonté, Didier Mignot, maire Front de Gauche du Blanc-Mesnil qui veut s'attaquer à la SNCF en raison des problèmes permanents rencontrés sur la ligne B du RER. Pour l'élu, "La situation du transport dans sa ville est une discrimination territoriale et une rupture d'égalité des usagers devant le service public".



Retards, trains annulés, changements non signalés, la liste des griefs est longue et ne fait que grossir d'année en année. A la mairie du Blanc-Mesnil, on évoque les plaintes permanentes des salariés qui arrivent en retard au travail. Didier Mignot ne veut plus que "Ces trains du Blanc-Mesnil et de Drancy soient les premiers à pâtir des problèmes techniques rencontrés par la SNCF". Et le Maire de préciser : "Il nous faut des solutions concrètes pour offrir à nos concitoyens un service de transport en commun efficace". Pour l'heure, si la SNCF est sensibilisée aux soucis rencontrés sur cette ligne, elle n'a formulé aucune réponse concrète pour y répondre. Plusieurs élus, toute étiquette politique confondue, se disent aujourd'hui solidaires du Blanc-Mesnil. François Assensi (Front de Gauche) réclame même la mise en place d'un système permettant d'indemniser financièrement les voyageurs en cas de problèmes répétés dans ces banlieues populaires où le train est souvent pour les salariés le seul moyen de transport pour se rendre à son travail.