Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 19 Février 2014

Un projet de tram pour relier Bordeaux à son aéroport



Le président de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) et candidat aux élections municipales de Bordeaux Vincent Feltesse a présenté ses idées pour améliorer la desserte de l’aéroport de Mérignac. Il propose par exemple le prolongement de la ligne de Tram A.



crédit ADBM APPA
crédit ADBM APPA
Vincent Feltesse souhaite que la ligne de tram A dont le terminus se situe actuellement à Mérignac soit prolongée jusqu’à l’aéroport. Ce projet, présenté dans Sud Ouest, permettrait de relier la gare Saint-Jean à la plate-forme aéroportuaire en 52 minutes. La construction des 4,5 km manquants nécessiterait une enveloppe de 105 millions d’euros. Le second projet à l’étude est le déploiement d’un bus à haut niveau de service (BHNS). Les atouts de ce dossier sont un coût moins élevé (52 millions d’euros) et une meilleure desserte de la zone d'emploi de Mérignac. Mais dans les deux cas, les projets ne pourraient être mis en place que vers 2018 ou 2019.

Le président de la CUB propose deux autres alternatives qui pourraient être lancées plus rapidement. Une ligne de bluetram – le tramway électrique sur pneus de Bolloré – pourrait s’installer à Bordeaux. Ce service permettrait de rejoindre le centre de Bordeaux depuis l’aéroport en 30/45 minutes dès 2015. En outre, il serait possible de l’arrêter s’il se révèle inutile lorsqu’un tram ou un BHNS reliera la plate-forme à la ville. Le candidat à la mairie de Bordeaux propose également la mise en place d’une liaison rapide entre l'aéroport et Pessac Alouette, où les passagers pourraient prendre le train. Cette solution serait la plus facile à mettre en œuvre, mais avec l'obligation pour les voyageurs d'affaires de passer par une correspondance. Peu pratique.



1.Posté par Georges le 20/02/2014 16:55
Bonjour,
Le temps de 52 minutes que vous évoquez paraît peu attractif. De plus le problème de la ligne A du tram est qu'elle ne passe pas par la gare St-Jean. Il faut changer à la Porte de Bourgogne. Mais le Tram A passe par la gare de Cenon qui est sur le trajet des trains régionaux venant des Charentes et de Dordogne. Quant à l'idée de la navette vers Pessac-Alouette, elle ne me paraît pas si mauvaise, avec un trajet inférieur à une quinzaine de minutes, le long du périphérique Ouest. Cette gare est desservie par des trains cadencés (2 par heure) sur la ligne d'Arcachon (pour aller à l'aéroport quand on vient du Bassin d'Arcachon, ce serait donc la panacée). En imaginant que les TER venant du Nord (Angoulême, Saintes, Périgueux, Bergerac) soient prolongés vers le Sud en direction d'Arcachon (au moins jusqu'à Pessac), on peut satisfaire aussi les Charentais et Périgourdins.

2.Posté par Garfield le 21/02/2014 11:11
Il est quand même incroyable qu'à l'aube du XXIe siècle, de grandes villes (ou du moins des villes ayant de grandes ambitions) ne soient toujours pas reliées à leur aéroport par un axe de transport public lourd (train ou tram).
Les pseudo-solutions de véhicules routiers ou de faux-trams ne sont que du cache-misère, comprenez des solutions trouvées vite fait sans réflexion sur le long terme; il est vrai que, pour les élus, le long terme est bien souvent le temps les séparant de la prochaine élection...