Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 10 Janvier 2012

Une vigilance renforcée pour les voyageurs d'affaires en Libye



La situation politique est toujours compliquée après la chute du Colonel Khadafi en Libye et la mise en place du nouveau pouvoir s'accompagne de soubresauts. Crime crapuleux ou politique ? Un homme d'affaires français a été tué samedi à Tripoli. Les entreprises sont invitées à ne pas laisser leurs salariés se déplacer seuls dans le pays.



Une vigilance renforcée pour les voyageurs d'affaires en Libye
Le Quai d'Orsay a confirmé la mort d'un Français de 60 ans, tué samedi dernier à Tripoli. Les autorités libyennes affirment, via l'agence de presse Lana que l'homme d'affaires a été tué par un toxicomane pour le voler. Hugues de Samie, qui a fait la majeure partie de sa carrière dans l'armée, était sur place pour les Constructions mécaniques de Normandie selon l'hebdomadaire Le Point, et s'était récemment rapproché de la société EPEE (Experts Partenaires pour l'Entreprise à l'Etranger), selon l'hebdomadaire. Les autorités françaises affirment qu'elles sont «en contact étroit avec les autorités libyennes pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce crime et pour que le ou les responsables soient traduits devant la justice». Il reste que ce meurtre confirme les indispensables mesures de sécurité à prendre pour tout déplacement professionnel en Libye, y compris pour la circulation en ville d'apparence la plus anodine.