Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 17 Mars 2011

Vers un programme américain favorisant les “voyageurs dignes de confiance” ?



Un rapport commandé par l’ U.S. Travel Association (USTA) préconise au gouvernement américain de mettre en place un programme facilitant les procédures de contrôles pour les «voyageurs fiables», qui communiqueraient volontairement des informations les concernant pour accélérer leur embarquement. Les taxes facturées dès le premier bagage sont aussi dans le collimateur du rapport, qui serait soutenu par des personnalités de premier ordre. Il entend révolutionner le système de contrôle de la TSA.



Vers un programme américain favorisant les “voyageurs dignes de confiance” ?
Le Washington Post, qui relayait l’information dès mardi, évoque le soutien de l’ancien Secrétaire à la Sécurité intérieure Tom Ridge, qui pourrait donner un écho retentissant aux propositions de l’USTA.
Dans son rapport réalisé avec un panel d'experts de la sécurité aérienne, l’association défend la mise en place d’un programme basé sur le volontariat. Les voyageurs – en particulier ceux qui voyagent le plus fréquemment, à l’instar des voyageurs d’affaires – communiqueraient aux autorités les informations nécessaires à des vérifications plus poussées, et garantiraient qu’ils ne présentent aucun danger pour le transport aérien. Ils pourraient, dès lors, passer avec leur bagage à main sous un portique de contrôle pour les explosifs, mais éviteraient de devoir se déchausser ou enlever leur veste.
La suppression des taxes imposées dès le premier bagage est également préconisée par le rapport « A Better Way Building a World Class System for Aviation Security », disponible ci-dessous.
Les trois principaux objectifs affichés par les commanditaires du rapport consistent à «améliorer l’efficacité des contrôles de la TSA, en réduisant l’attente des voyageurs (…) ; permettre au gouvernement une meilleure efficacité et une coopération plus large dans l’execution de ses responsabilités en matière de sécurité ; restructurer l’approche américaine vis-à-vis de la sécurité aérienne, en développant et en utilisant des méthodes et des outils basée sur la gestion du risque». L’USAT rappelle d’ailleurs que «la vaste majorité des 628 millions de passagers soumis aux contrôles de la TSA ne présentent aucun ou très peu de risques liés à des activités terroristes».

us_travel_report_a_better_way_building_a_world_class_system_for_aviation_security.pdf US Travel report A Better Way Building a World Class System for Aviation Security.pdf  (2.17 Mo)