Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 13 Novembre 2012

Visas et liaisons aériennes : une plus grande coopération au sein des gouvernements est nécessaire



Les ministres du tourisme - dont le voyage d'affaires - réunis à Londres à l’occasion du 6e sommet ministériel de l’OMT et du World Travel Market (WTM) ont estimé que la complexité des procédures d’octroi de visas et les politiques limitant l’établissement de liaisons aériennes continuaient de représenter des entraves importantes à l’essor des voyages et du tourisme. Accompagnés par les représentants de voyagistes et de compagnies, ils ont appelé à une plus grande coopération au sein des gouvernements afin de faire tomber ces obstacles.



Visas et liaisons aériennes : une plus grande coopération au sein des gouvernements est nécessaire
Lors du sommet sur le thème «Ouverture des frontières et ciel ouvert : lever les obstacles aux voyages et au tourisme», les participants étaient d’accord sur un point. Il est essentiel de mettre en place une meilleure coordination entre le ministère du tourisme et les autres portefeuilles gouvernementaux (intérieur, finances, transport ou infrastructures) pour faire disparaître les obstacles qui empêchent actuellement un essor plus important du tourisme. Plus de 70 ministres du tourisme - présents au sommet - ont reconnu «que l’on ne pourra assouplir les formalités d’obtention de visas et promouvoir les politiques en faveur d’une plus grande capacité aérienne qu’à condition de pouvoir compter sur un engagement politique au plus haut niveau et sur une coopération interministérielle», explique dans un communiqué de l’Organisation Mondiale du Tourisme.
D’après des recherches menées par l’OMT, plus de 40 pays ont apporté des modifications importantes à leurs politiques en matière de visas entre 2010 et 2012, remplaçant l’obligation de visa par des visas à l’arrivée, des visas électroniques ou supprimant l’exigence de visa. Cependant, la complexité des formalités pour obtenir ce sésame dans de nombreux pays continue de freiner considérablement le développement du tourisme et du voyage d'affaires.
«Le principal message que nous voulons faire passer est clair : les procédures longues, onéreuses et compliquées de délivrance des visas et les politiques limitant le développement des voyages aériens sont des obstacles à la poursuite de l’expansion des voyages et du tourisme. Éliminer ces obstacles permettra de doper la demande, d’accroître les exportations, de muscler l’économie et de créer des emplois», a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.
Les ministres étaient également d’accord sur le fait que les technologies pouvaient jouer un grand rôle dans l’évolution des procédures concernant l’octroi de visas. Toutefois, d’importants efforts semblent encore nécessaires pour accélérer la mise en place des visas électroniques. Alors que plus de la moitié des arrivées internationales dans le monde se font par avion, les politiques limitant le développement de la capacité aérienne et l’imposition de taxes disproportionnées sur les voyages et le tourisme, en particulier sur le transport aérien, ont également été identifiées comme des freins importants à l’essor du tourisme