Air France : la mobilisation du 19 novembre est annulée

Les voyageurs d’affaires n’ont à craindre aucune entrave à leur circulation avec Air France jeudi, jour annoncée pour une nouvelle mobilisation des salariés : les syndicats ont, en raison des attentats du 13 novembre, renoncé pour l’instant à leur mouvement.

Ce n’est certainement que partie remise, mais comme le SNCTA, les syndicats d'Air France estiment que l’heure n’est pas à la protestation sociale. D’un point de vue pragmatique, il est vrai que l’état d’urgence interdit les manifestations mais d’évidence, le sentiment de moment inapproprié prévaut. Le délégué CGT d’Air France Mehdi Kemoune remarque auprès de l'AFP cependant que d'autres formes d'actions sont encore dans l’air : "Certaines sections sont toujours sur un appel à la grève illimitée"

Il reste que l'idée n'est pas à en terminer là. L'intersyndicale signale que "L'entreprise devra aussi faire sa part du chemin pour construire un dialogue social apaisé. Cela implique inévitablement de renoncer aux licenciements des salariés injustement mis en cause à la suite des événements du 5 octobre".
Et pour aller plus loin: "L'Intersyndicale ne comprendrait pas que la direction d'Air France et le gouvernement ignorent cette main tendue. Si besoin, nous saurons tous nous mobiliser début décembre".

La CGT souhaiterait reporter cette manifestation au 30 novembre sous forme d’une grève à l’ouverture de la COP21.

Une large intersyndicale avait initialement appelé à se rassembler le 19 novembre devant le siège de la compagnie à Roissy, à l'occasion d'un comité central d'entreprise qui est maintenu.