La Mairie de Paris veut interdire les voitures à essence à partir de 2030

Forte de statistiques qui annoncent que désormais 60% de Parisiens n'ont pas de voiture, la Mairie de Paris veut interdire les véhicules à essence dans la capitale à partir de 2030. Après l'interdiction du diesel à partir de 2024, ce sera le tout électrique, ou rien. Pas très pratique pour les voyageurs d'affaires.

A quelle vitesse la voiture électrique va t-elle trouver sa place dans les flottes d'entreprises ou auprès des voyageurs d'affaires ? C'est de fait tout l'enjeu des décisions prises par la Mairie de Paris qui, selon France Info, s'appête à interdire les voitures à essence à partir de 2030 dans les rues de la capitale. Les véhicules diesel y étant également interdits à partir de 2024, il restera globalement les transports en commun, les taxis électriques, le vélo ou la patinette pour visiter ses clients.

Les mairies d'arrondissement vont discuter de cette mesure et du plan climat aux alentours des 5 et 6 novembre prochain. Le Conseil de Paris devrait ensuite programmer le débat en séance vers le 20 novembre. La ville de Paris, comme Copenhague et Berlin, avait pris au moment de la COP 21 l'engagement d'être neutre en carbone et de faire 100% d'énergies renouvelables d'ici 2050. Mais c'est dès 2030 que la Ville veut appliquer un nouveau plan climat, avec une trentaine d'actions concrètes à mettre en place à partir de 2030.

En attendant, les fleet managers vont être plus que jamais incités à s'orienter vers l'électrique dans leurs plans d'investissement. Une formule qui permettra de faire face si cette initiative parisienne se répand : 2030, c'est demain !