La TSA veut installer un « checkless » aéroportuaire d’ici 10 ans

A l'occasion d'une présentation à la conférence "Future Travel Experience", le directeur de l'innovation à la TSA Jose Bonilla a confirmé que l'administration américaine travaillait à la mise en place, d'ici dix ans, d'un outil de gestion automatique des passagers construit autour d'une voie centrale équipée d'un guichet.

Selon José Bonilla, "Les passagers pourront passer l'immigration sans être physiquement examiné ou interagir avec le personnel présent". Précision importante, "Ce tunnel de contrôle sera basé sur les vérifications faites en amont du départ et ne concernera dans un premier temps que les vols domestiques". Et d'ajouter "il faudra dix ans de plus pour que le contrôle automatisé des passagers qui arrivent sur le sol américain soit mis en place".

La TSA développerait également un nouveau poste de contrôle automatique qui pourra, à l'arrivée des passagers, scanner les empreintes, récupérer les données morphologiques du voyageur et contrôler automatiquement la puce intégrée au passeport biométrique. Aucune date de mise en place n'a été donnée mais selon les experts, réunis à Las Vegas, il faudra entre 5 et 10 ans pour que "tous les éléments annoncés soient opérationnels".