La rentabilité des compagnies du Golfe devrait chuter cette année

Les compagnies du Golfe se sont rapidement développées mais elles devraient connaître des difficultés dans les mois à venir. Alexandre de Juniac, CEO de IATA, estime qu'elles vont voir leur rentabilité chuter cette année en raison de la croissance limitée de la demande attendue en 2017, accompagnée de la concurrence grandissante des low-cost long-courriers.

Emirates, Etihad, flydubai, Air Arabia devraient rencontrer des turbulences cette année. Présent à Abu Dhabi, le CEO de l'association aérien IATA a expliqué à la presse que ces compagnies des Émirats "auront une année qui sera probablement inférieure à 2016". Selon lui, le développement des low-cost long-courriers - déjà présentes sur le marché européen - sera une des raisons de cette baisse de rentabilité.

En décembre dernier, son association avait indiqué que les transporteurs du Moyen-Orient devraient voir leurs profits chuter de 300 millions de dollars en 2017 contre 900 dollars l'année dernière, en partie en raison de la surcapacité et la croissance de la demande limitée.

La semaine dernière, Emirates a annoncé que ses bénéfices semestrielles avaient chuter de 75%. Le président Tim Clark a précisé que le yield avait stoppé son déclin. Toutefois, il a reconnu que l'année resterait difficile. Air Arabia et flydubai ont également enregistré des résultats inférieurs pour 2016.