Le groupe espagnol Ferrovial est bien intéressé par les aéroports de Nice et Lyon

113

Les aéroports de Nice et Lyon – en voie de privatisation – attirent les convoitises. Parmi les noms des futurs prétendants, celui de Ferrovial a été avancé. Le groupe espagnol a confirmé son intérêt. Il détient déjà des parts dans les plates-formes d'Aberdeen ou encore Glasgow,

Le porte-parole du groupe Ferrovial a confirmé à l'AFP que l'entreprise envisageait de faire une offre pour les pistes de Nice et de Lyon. "Nous sommes intéressés par les aéroports de Nice et de Lyon", a-t-il expliqué. La holding espagnole attend maintenant de connaître les conditions de la privatisation des deux plates-formes du sud-est de la France. Elle avait également étudié le dossier de la privatisation de l'aéroport de Toulouse mais avait finalement renoncé à déposer un dossier.

En revanche, le gestionnaire d'installations aéroportuaires Aena, également interrogé par l'AFP, n'a pas souhaité communiquer sur son intérêt ou non pour les pistes françaises en vente.