Lufthansa et Air France appellent à la fermeté contre les compagnies du Golfe

Associées d'une façon ou d'une autre avec Etihad mais soumises à la pression commerciale des compagnies du Golfe, Lufthansa et Air France ont écrit à la Commission européenne pour prôner la fermeté des règles aériennes.

Une nouvelle loi européenne sur le marché du transport aérien est en préparation, ce qui n'a pas échappé à Lufthansa et Air France-KLM qui relaient le lobbying de l'association A4E en appelant dans un courrier la Commission européenne à la fermeté contre les pratiques des compagnies du Golfe, qu'elles jugent déloyales. Dans un courrier commun, les dirigeants des deux compagnies ont écrit cette semaine à la Commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulc, pour demander à l'exécutif européen de déterminer quelles sont les pratiques anticoncurrentielles et de prévoir une limitation des droits de trafic à titre de sanctions. "Le développement incroyablement rapide des compagnies du Golfe en Europe depuis plus de dix ans a sérieusement affecté les réseaux européens", écrivent-ils, "Ne pas agir serait une vision à court terme: les avantages à court terme pour les consommateurs européens sous la forme de tarifs plus bas ne dureraient que le temps que les compagnies européennes soient largement chassés du marché."

La réglementation européenne en cours de préparation permettrait d'imposer des taxes aux compagnies non européennes ou de réduire leurs droits de trafic s'il s'avère qu'elles portent tort aux compagnies européennes via des aides d'Etats ou des pratiques tarifaires déloyales, selon un document vu par Reuters.