Quel impact aura le Brexit sur l’hôtellerie ?

Selon une étude récente, la décision de quitter l’Europe ne semble pas avoir affecté l'activité hôtelière de nos voisins britanniques. Du moins pour l'instant.

Quel impact cette décision a-t-elle eu sur l’activité touristique des pays concernés par le référendum ? Selon le comparateur d’hôtels trivago.fr, le « Brexit » ne semble pas avoir affecté l’activité hôtelière outre-Manche. Seul bémol sur la pertinence de l'étude, l'analyse a été effectuée du 9 juin au 16 juillet, période de vacances où la décision de se rendre en Grande Bretagne pendant l'été n'était pas forcément prise par les voyageurs.
Dès le lendemain de la victoire du « Leave », les tarifs hôteliers dans les grandes villes du Royaume-Uni ont été à la baisse, excepté à Édimbourg. Néanmoins, la chute de la monnaie britannique semble expliquer cette tendance tarifaire. Ainsi, le prix de la nuitée en Livre Sterling est resté stable après le « Brexit », mais le jeu des taux de change a augmenté le pouvoir d’achat des Européens, rendant les prix en euro plus attractifs.

Cette baisse tarifaire est néanmoins restée ponctuelle : après quelques jours de baisse, les tarifs hôteliers se sont rapidement stabilisés et étaient même en hausse à Édimbourg.
Les tarifs hôteliers outre-Manche sont nettement inférieurs en 2016 par rapport à 2015, selon le trivago Hotel Price Index. Ainsi, une nuit d’hôtel en chambre double standard était facturée 213 euros en moyenne en août 2015, contre 168 euros en moyenne au mois d’août 2016 – soit une baisse de plus de 20 %. Même constat dans les autres capitales qui connaissent toutes une baisse de leurs tarifs : compter ainsi 16 % de baisse en moyenne dans les métropoles mentionnées ci-dessus.
La chute de la Livre Sterling et la baisse tarifaire amorcée par les hôteliers britanniques depuis quelques mois pour attirer les voyageurs (notamment à Londres) peuvent expliquer la différence tarifaire entre août 2015 et 2016.

« Brexit » ou non, Londres perd en popularité auprès des voyageurs français. Si la capitale britannique était la deuxième destination préférée des Français pour l’été 2015, elle est reléguée à la dixième place du classement cette année.
Néanmoins, la Grande-Bretagne demeure, même après le « Brexit », la septième destination la plus recherchée par les voyageurs français. L’outre-Manche totalise en effet 2 % de leurs recherches d’hôtels et devance notamment les États-Unis ou encore la Grèce.

* Prise en compte des recherches d’hôtels effectuées sur trivago entre le 9 juin 2016 et le 6 juillet 2016. Pour mémoire, le trivago Hotel Price Index (tHPI) est un indicateur du marché de la réservation d'hôtels en ligne. Agrégeant les tarifs de plus de 250 sites de réservation et chaînes hôtelières, le tHPI indique le prix moyen d'une nuit d'hôtel en chambre double standard