Reconnaissance faciale à l’aéroport de Nice

Depuis ce lundi 16 juillet, l'aéroport de Nice utilise la reconnaissance faciale pour le contrôle aux frontières. C'est la deuxième plateforme aéroportuaire française à s'équiper de la sorte après Paris.

La reconnaissance automatique du visage compare le visage du voyageur avec la photo stockée dans le microprocesseur de son passeport biométrique.

Une technologie qui permet de fluidifier la circulation des passagers alors que le trafic aérien ne cesse d'augmenter.

"L'enjeu est évidemment de réduire les temps de contrôles pour nos passagers, sans aucun compromis pour la sécurité", a ainsi expliqué Dominique Thillaud, le président d'Aéroports de la Côte d'Azur.

Les nouvelles bornes remplacent le contrôle par un policier, pour les ressortissants de l'Union européenne prenant ou quittant un vol international (hors de la zone Schengen).