Routes: vers une suppression de la limitation de vitesse à 80 km/h ?

Finira-t-on par enlever les panneaux "80 km/h" installés en juillet 2018 sur certaines routes de France ? Dans le sillage de la contestation des Gilets jaunes, le Sénat a adopté un amendement le 26 mars 2019 qui pourrait permettre aux départements et aux préfets de relever les limitations de vitesse sur leurs routes départementales et nationales. Cet amendement doit encore être adopté par l'Assemblée nationale, qui l'étudiera avant l'été.

L’association "40 millions d’automobilistes" se félicite déjà de ce vote. "Il est temps que le Premier ministre admette qu’il a fait fausse route, que l’abaissement généralisé de la limitation de vitesse ne permet pas d’améliorer la sécurité des usagers", écrit-elle dans un communiqué, en citant les derniers chiffres - mauvais - de la mortalité sur les routes.

Le gouvernement, de son côté, souhaite se donner deux ans avant de pouvoir évaluer l'impact réel de la mesure. Et pour l'heure, il estime que les chiffres vont plutôt dans son sens.

Depuis le 1er juillet 2018, la France a posé ces nouveaux panneaux sur les routes à double sens, situées en dehors des agglomérations, avec une seule voie de chaque côté et sans séparateur central.

Or dans l'Union européenne, selon la Commission européenne, plusieurs pays ont déjà limité la vitesse à 80 km/h… sur toutes leurs routes non urbaines. C'est le cas du Danemark, de la Finlande, des Pays-Bas ou encore de Chypre et Malte.

La Suède et la région flamande de Belgique ont, quant à elles, limité les compteurs à 70 km/h. Dans le pays nordique, il est même interdit de dépasser les 110 km/h sur l'autoroute. A l'inverse, en Roumanie, en Autriche, en Pologne ou encore en Allemagne, on peut rouler sur les routes non urbaines jusqu'à 100 km/h.

La suite de cet article est à lire sur le site de touteleurope.eu.